affiche__mobilisation_

Ordre de mobilisation générale

     Au veille de la guerre , en 1914 . On pouvait constater que la population creusoise était constituée en majorité par des agriculteurs , auquel venait se joindre les artisans qui avaient un lien avec la terre ( forgeron , tonnelier , marchand de bestiaux , meunier , ect .....) . Le reste des hommes ressençait les commerçants , les hommes de lois , les mineurs dans la région de Lavaveix les Mines , les chapelliers dans la région de Bourganeuf , les lisiers avec les tapisseries très rénommées d' Aubusson , les maçons de la Creuse que l'on ne présente plus , ect ......

     Le 1er août  1914 , la mobilisation débute par le carillon des cloches dans toutes les communes creusoises . Dans les villes plus importantes , le garde champêtre acompagné de son tambour est là aussi . Pour terminer , les affiches de la mobilisation générale fleurissent les murs de tous les lieux publiques .

     A cet époque , les hommes étaient nombreux à l'ouvrage dans les champs car on se trouvait en plein dans la récolte des moissons . Un soleil de plomb rendait le travail encore plus épuisant .

DSCN0488

faux que l'on utilisait pour couper les épis

                                                                                                       

               

         Les femmes , souvent les premières informées , accouraient de partout pour aller annoncer la nouvelle. Il y avait des cris , des larmes de toutes ces femmes .L'ordre de mobilisation générale était annoncé pour le dimanche trois août 1914.

         Beaucoup d'hommes continuèrent à travailler aux champs jusqu'au soir en pensant ce qu'allait devenir la récolte pendant leur absence .

         Le dimanche , la ville de Guéret était dans une effervescence totale . Tous ces hommes arrivant des quatres coins du département de la Creuse venaient au rendez vous qui leur était infligé . Ils répondaient à l'ordre de la nation . Pour la plupart , ils ne connaissaient pas leur affectation .

pm_1861

arrivée des mobilisés

          Les deux bataillons du 78è en garnison à Limoges arrivèrent à Guéret du 3 au 4 août 1914 . Le 5 août , le régiment complet du 78 est passé en revue par le colonnel Arlabosse puis embarqué en trois trains dans la nuit du 5 au 6 août vers une destination souvent inconnue pour beaucoup "ste Ménéhould " situé dans l'est de la France .

revueb

revue effectuée par le colonnel

        Ainsi venait de commencer le long et triste périple pour ces pauvres hommes que l'on venait d'arracher à leur terre natale.