05 octobre 2013

carnet de guerre ( suite 3 )

suite 3       " ... nous marchons ainsi jusqu'au coucher du soleil , a la nuit le régiment se range a coté d'un bois ou on mange quelques vivres de réserves , nous allons donc passer la nuit ici : vers neuf heures , une fusillade se fait entendre non loin de nous nous passons tout de même la nuit tranquille . Le vingt huit août réveil au petit jour , cette journée est pour nous terrible , après avoir suivi un itinéraire quelques instants , nous revenons a notre point de départ , et nous prenons vivement les... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2013

Carnet de guerre ( suite 4 )

suite 4       " ... nous apercevons avancer , de grosses masses de cavalerie ennemie . La nuit venue on nous recommande d'ouvrir l'oeil , car il nous garder nos positions jusqu'au matin , et l'ennemi qui s'avance toujours , il faut lui faire face et l'empêcher d'vancer . La nuit est mouvementée et au petit jour nous cédons vivement la place pour prendre position un peu en arrière et retarder comme la veille l'ennemi dans sa marche . A peine le jour a t'il parut que le feu s'engage , et comme nos positions ne sont... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2013

carnet de guerre ( suite 5 )

suite 5       " ... On se remet en marche jusqu'a St Amand ou nous devons cantonné . St Amand petite bourgade , arrosé par un paisible ruisseau et comme nous y arrivons avant la nuit , nous en profitons pour nous nettoyer , chose qui n'a pas été faite il y a déjà longtemps . Le lendemain cinq septembre . On nous réveille à deux heures et demis du matin , nous marchons dans la direction de Vitry le François , nous rencontrons sur les routes une quantité de régiments qui comme nous marchent le plus vite... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2013

carnet de guerre ( suite 6 )

suite 6       " ... Durant toute la soirée nous les attendons mais ils passent sans nous prévenir , nous passons donc la nuit sous les arbres du parc . Le lendemain après s'être retrouvé enfin , nous rejoignons notre bataillon . Nous sommes toujours à Chatelraould ou depuis quatre jours s'est déroulé l'affreuse bataille . Les dégâts sont très grands . De toute part des cadavres et des blessés , a plusieurs endroits le matériel a moitié détruit obstrue la route , nous avançons toujours au milieu de ce triste... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2013

carnet de guerre ( suite 7 )

suite 7       " ... pendant longtemps , nous marchons parmi les ouvrages de résistance des allemands , leurs fameuses tranchées sont combinée a merveille le long de la voie ferrée , ils ont du les abandonner tout de même . La nuit est arrivée , mais nous marchons toujours a travers ce beau paysage de Champagne couvert de vigne , nous traversons deux petites villes , qui contrairement a ce que nous avons vu déjà , ces petites jolies villes n'ont aucun mal , aucun obus n'est venu démolir  ces petits endroits si... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2013

carnet de guerre ( suite 8 )

      suite 8       " ... se ranger derrière nous , chacun s'empresse de voir ces soldats nègres , ou nous admirons leur discipline et leur attention . Nous voici en route pour l'ancien cantonnement Taissy , nous y passons une bonne nuit de repos et la journée du lendemain , ou durant cette journée les obus tombent non loin de là . A la nuit nous quittons Taissy et nous nous dirigeons sur Trois Puits , que nous connaissons déjà , et une heure après nous sommes à destination et nous passons une... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2013

carnet de guerre 'suite 9 )

 suite 9       " .... nous constatons un grand changement , a côté de l'emplacement que nous venons de quitter car ici les tranchées sont à 200 mètres environ les unes des autres . Les fusils tirent sans cesse , après avoir reconnu  nos emplacements , il nous restait plus qu'a construire des abris et emplacement , nous revenons à Jonchéry chercher notre personnel et durant le reste de la journée , on travaille a cette besogne , ou nous avons à notre disposition quantité de traverses de chemin de fer , a... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2013

carnet de guerre (suite 10)

suite 10       " ....Après être habitué dans notre secteur en attendant les beaux jours , et on était arrivé a creuser des caves ou on y était en sécurité , on nous appris que nous allions partir , nous devons être remplacé par le 2ème corps d'armée . Le 24 mars 1915 , nous quittons les tranchées de Jonchéry , tout le 12ème corps d'armée est relevé de Jonchéry , nous rendons à Mourmelon sous une pluie torrentielle , nous arrivons à Mourmelon a 2 heures du matin , après conversation et renseignements , on chuchote... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2013

carnet de guerre ( suite 11 )

suite 11       ".... Le 6 au soir je reviens ravitailler , et sur demande je descends au village de Régnieville , pour prendre des renseignements d'un commandant de bataillon , en vue d'une attaque du lendemain , ou nous devons soutenir l'attaque , je reviens transmettre les ordres a mon lieutenant , et chemin faisant , je me flanque dans les fils de fer barbelés des allemands , et je me fait une blessure a la main , qui heureusement ne s'agrava pas . Après avoir pris des ordres de mon chef de section , je... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2013

carnet de guerre ( suite 12 )

  suite 12       " ...Le bruit que fait cette relève dans les boyaux donne lieu a une petite fusillade qui s'agrave , et bientôt l'alerte est déclenchée , le canon tonne avec violence , les fusées éclairantes vacillent de toute part , les mitrailleuses crépitent , et ça dure environ une demie heure , enfin tout se calme , et il n'y avait rien , les faits suivants  se produisent lorsque l'on s'attend a être attaqué , aussitôt que l'on perçoit le moindre bruit , la fusillade commence , et ainsi que le... [Lire la suite]
Posté par jean claude 23 à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]