La campagne d'ITALIE

Le 78è est au repos quand on apprend le désastre Italien de Caporetto .Voila donc le régiment en octobre 1917 qui s'embarque pour un long voyage . C'est la troisième fois de son histoire que celui çi traverse les villes de l'Italie du Nord .

En février 1918 , le régiment tient le secteur de Pederobba , les rives du Piave , le Monte-Tomba .

Il semble qu'une attaque se prépare .

Le 6 février , la compagnie Champneuf exécute un coup de main sur le mont Sisemol et ramène 22 prisonniers dont 1 lieutenant .

Le 14 , aucun doute , une offensive générale se prépare .

Le chef de corps du 78è adresse à tous l'ordre suivant :

Citation du discours

" soldats du 78è !

L'ennemi doit nous attaquer , peut être demain ! Après avoir subi courageusement le bombardement de son artillerie , vous recevrez le choc de ses fantassins .

Je sais que vous leur barrerez la route .

Votre drapeau sera là , lui aussi , planté sur sa tranchée . Il vous protègera , vous le défendrez .

Souvenez vous des noms de bataille inscrits dans ses plis : Gênes , Wagram , Solférino sont les victoires de vos ainés sur l'armée qui est devant vous .

Rappelez vous que partout ou flotten ses trois couleurs , c'est l'âme de la patrie qui palpite au milieu de ses enfants . Garde à vous ! Haut les coeurs !

Face en avant , et " vive la France " !  "

Le 15 au matin , c'est l'attaque attendue . Tous le monde y met toute son énergie . Le lieutenant Géant est tué , le lieutenant Cliquet est blessé en entrainant les hommes  au combat .

L'attitude de tous est admirable , les contres attaques menées par la compagnie Vignaud en ramènent 300 prisonniers dont plusieurs officiers .

La parfaite tenue du régiment lui vaut le rare honneur de la citation au Bulletin Italien .

Les pertes ont été relativement légères . Une , cependant est particulièrement lourde , celle du chef d'escadrons Muller  adjoint au chef de corps , grièvement blessé devant le poste de commandement .

Ont été cités à l'ordre de l'armée : lieutenant-colonel Campagne , chef d'escadron Muller , 3è compagnie du 78è , capitaine Champneuf , lieutenants Auclair , Spennel , Auproux , sergent Dasnias , caporal Barbier .

Le capitaine Vignaud est fait chevalier de la Légion d'honneur .

L'adjudant Risterucci et le sergent Roulaud reçoivent la médaille militaire .

---------------------------

En août-septembre 1918 , le 78è tient le secteur sur l'Altipiano , au mont Sprunck .

Un coup de main est éffectué le 6 septembre par les compagnies Marty et Noir sur la position de Lechen-Stellar . 47 prisonniers et 2 mitrailleuses sont enlevés à l'ennemi .

Au cours de cette période , les distinctions suivantes sont accordées :

citation à l'ordre de l'armée : capitaine Marty , lieutenant Lasfargue , sous-lieutenant Rivière , soldat Delannoy .

le lieutenant Terriou blessé mortellement reçoit la légion d'honneur .

les soldats Petit (Gabriel) et Goudan , grièvement blessés sont décorés de la médaille miltaire .

------------------------

Le 27 octobre , le 78è bivouaque aux abords de Pederobba .

Le 28 , le régiment doit franchir le Piave mais l'artillerie adverse a détruit le pont de bateaux et c'est finalement le 29 que celui çi peut franchir le fleuve .

La nuit suivante , le 78è enlève Segusino . Le bataillon Teilhac s'établie à Rivagrassa ; Le bataillon Pruneta s'installe à sa gauche et le bataillon Mondon s'installe à sa droite .

Le 31 , le bataillon Teilhac enlève le mont Vallina à l'ennemi et hisse l'oriflamme du régiment au sommet .

Le 1er novembre , les 3 bataillons  rallient Cavrera pour traverser le Piave , mais l'ennemi est parti en coupant les ponts .

quelques prisonniers sont capturés  (167) mais 23 mitailleuses , 6 mortiers et 56 canons sont pris à l'ennemi .

Le 2 novemmbre sur un passage réparé , le régiment peut franchir le fleuve .

Situé aux avants postes , au nord-est de Feltre , le 78è apprend le 4 novembre que l'armistice est signé .

Les récompenses  obtenues au cours des combats sur le Piave .

Citations à l'ordre de l'armée : le 78è régiment d'infanterie ; commandants Teilhac , Pruneta , capitaine Mariaux , lieutenants Méria , Corne , sous-lieutenant Gauran , caporal fourrier Delsuc , soldats Lunot , Lefebvre , Mouillard , Petit (louis)

la légion d'honneur est remis au capitaine Champneuf .

l'adjudant Rocher , les sergents Martin , Clerc , Portas , Renon reçoivent la médaille militaire .

------------------------

Le rôle du 78è n'est pas terminé en Italie . Il y reste jusqu'en juillet 1919 , afin de représentr la France chez nos alliés .

A Milan , les mères des soldats Italiens tombés au feu offrent au drapeau du régiment une médaille d'or fondue avec leurs bijoux .

A Vérone , à Solférino , le 24 juin , le 78è , drapeau et musique en tête , dépose dans l'ossuaire une palme de bronze : " A nos glorieux anciens " .

A Bergame , l'équipe sportive du 78è reçoit une médaille d'or offerte par le roi .

Toujours en Italie , le régiment reçoit la fourragère des mains du général Crépy , commandant la brigade

mixte française .

En juillet 1919 , le régiment embarque pour rentrer en France .Le périple aura duré 5 longues années pour ceux qui ont eu la chance de revenir .